L'invit´┐Ż de la semaine derni´┐Żre : Bernard Lelard

 

LES INVITES DU COSMOPIF

 

L'invit´┐Ż n´┐Ż110 (lundi 10 avril 2006)

 

Jean-Pierre Haigner´┐Ż

Chef du programme Soyouz en Guyane de l'Agence spatiale europ´┐Żenne

4e Fran´┐Żais de l'espace

www.esa.int

 

 

Jean-Pierre Haigner´┐Ż devant son avion f´┐Żtiche, le Dassault Mirage 5, au Mus´┐Że de l'Air et de l'Espace du Bourget

Photo Pif

 

 

 

Jean-Pierre Haigner´┐Ż en bref

G´┐Żn´┐Żral de Brigade a´┐Żrienne (pilote de chasse et d'essais de l'Arm´┐Że de l'Air)

Quatri´┐Żme Fran´┐Żais de l'espace (sujet de l'espace n´┐Ż297)

Astronaute du CNES de 1985 ´┐Ż 1998

Chef des astronautes de l'ESA de 1999 ´┐Ż 2002

Chef du projet Soyouz en Guyane ´┐Ż l'Agence spatiale europ´┐Żenne

N´┐Ż le 19 mai 1948 ´┐Ż Paris (France)

Mari´┐Ż, 3 enfants

2 vols spatiaux ´┐Ż son actif : missions Alta´┐Żr et Perseus (209 jours 12 heures et 25 minutes).

 

 

Logos des missions Alta´┐Żr, Mir-14 (14e ´┐Żquipage d'occupation permanente de la station),

Perseus et Soyouz TM-29 (27e ´┐Żquipage permanent)

 

 

Parcours professionnel

Ing´┐Żnieur de l'´┐Żcole de l'Air de Salon-de-Provence en 1971, brevet´┐Ż pilote de chasse ´┐Ż Tours en 1973, Jean-Pierre Haigner´┐Ż est pilote de chasse puis commandant d'escadrille jusqu'en 1980, sur Mirage 5 et Mirage III-E ´┐Ż la 13e escadre de chasse de Colmar. Il suit la formation de pilote d'essais de l'ETPS ´┐Ż Boscombe-Down en Grande-Bretagne, dont il sort brevet´┐Ż en 1981 apr´┐Żs avoir pass´┐Ż sa th´┐Żse finale sur le Harrier et remport´┐Ż les Prix Hawker Hunter et Patuxent Shield. De retour en France, il est pilote en charge du d´┐Żveloppement et des essais du Mirage 2000-N au Centre d'essais en Vol de Br´┐Żtigny-sur-Orge. En 1983, il est nomm´┐Ż chef pilote d'essais. Il totalise 5 500 heures de vol sur 102 types d'avions diff´┐Żrents dont 1 800 en essais en vol. Il poss´┐Żde la licence de pilote de ligne (qualification pour Airbus A-300 et A-340), de pilote d'essais, de pilote de montagne, d'hydravion et d'h´┐Żlicopt´┐Żre. Il a particip´┐Ż ´┐Ż des nombreux meetings nationaux aux commandes du Dewoitine 520 dont il ´┐Żtait pilote pr´┐Żsentateur.

 

 

Le Dewoitine 520 du Mus´┐Że de l'Air et de l'Espace du Bourget

Photo Pif

 

 

S´┐Żlectionn´┐Ż astronaute par le CNES en septembre 1985, il supervise la division Vols Habit´┐Żs au sein de la direction Hermes et Vols Habit´┐Żs de 1986 ´┐Ż 1989. A ce titre, il participe aux ´┐Żtudes pr´┐Żliminaires de l'avion spatial Hermes. D'autre part, il est charg´┐Ż du d´┐Żveloppement et du programme de vols paraboliques utilisant la Caravelle z´┐Żro-G dont il assure les vols d'essais et de qualification.

 

 

La Caravelle z´┐Żro G est aujourd'hui conserv´┐Że au Conservatoire de l'air et de l'espace d'Aquitaine

 

 

En d´┐Żcembre 1990, il est d´┐Żsign´┐Ż doublure du vol spatial franco-sovi´┐Żtique Antar´┐Żs et suit un premier entra´┐Żnement de cosmonaute ´┐Ż la Cit´┐Ż des ´┐Żtoiles pr´┐Żs de Moscou aux c´┐Żt´┐Żs de Michel Tognini jusqu'en juillet 1992.

D´┐Żsign´┐Ż titulaire de la mission franco-russe Alta´┐Żr au titre de cosmonaute exp´┐Żrimentateur, il reprend l'entra´┐Żnement ´┐Ż la Cit´┐Ż des ´┐Żtoiles en novembre 1992. Claudie Andr´┐Ż-Deshays est sa doublure. Il s´┐Żjourne dans l'espace du 1er au 22 juillet 1993, dont 18 jours et 10 heures ´┐Ż bord de la station Mir.

 

 

L'´┐Żquipage de la mission Alta´┐Żr : Alexandre Serebrov, Vassili Tsibliev et Jean-Pierre Haigner´┐Ż

 

 

En 1994, ´┐Ż l'issue d'un stage de formation ´┐Ż Air France, il obtient une qualification sur l'Airbus A-300 destin´┐Ż ´┐Ż succ´┐Żder ´┐Ż la Caravelle z´┐Żro G. En septembre 1995, il est charg´┐Ż de mission pour les affaires spatiales aupr´┐Żs de l'Ambassade de France ´┐Ż Moscou. Parall´┐Żlement, il est charg´┐Ż d'assurer l'interface entre le centre de contr´┐Żle russe de Kaliningrad, pr´┐Żs de Moscou, et l'´┐Żquipage de la station Mir pendant toute la mission Euromir 95 de l'Agence spatiale europ´┐Żenne. En d´┐Żcembre 1996, il est d´┐Żsign´┐Ż suppl´┐Żant de la mission franco-russe P´┐Żgase et reprend l'entra´┐Żnement ´┐Ż la Cit´┐Ż des ´┐Żtoiles aux cot´┐Żs de L´┐Żopold Eyharts.

 

En mai 1998, il est d´┐Żsign´┐Ż par le CNES cosmonaute titulaire de´┐Ż la mission franco-russe de longue dur´┐Że Perseus pour laquelle il est d´┐Żsign´┐Ż titulaire. A cette occasion, il int´┐Żgre le Corps des astronautes europ´┐Żens de l'Agence spatiale europ´┐Żenne. Il est ´┐Żgalement le premier ´┐Żtranger ´┐Ż remplir la fonction d'ing´┐Żnieur de bord des vaisseaux Soyouz et Mir. Il retourne dans l'espace pour un s´┐Żjour de 186 jours et 5 heures ´┐Ż destination de Mir (du 22 f´┐Żvrier au 28 ao´┐Żt 1999). Le 16 avril 1999, il effectue une sortie extrav´┐Żhiculaire de 6h19 en compagnie de Viktor Afanassiev.

 

 

Viktor Afanassiev, Jean-Pierre Haigner´┐Ż et Guennadi Padalka sur le pas de tir avant le lancement de Soyouz TM-29

 

 

A l'issue de ce vol record, Jean-Pierre Haigner´┐Ż rejoint le Centre des astronautes europ´┐Żens ´┐Ż Cologne en Allemagne en tant que Chef des astronautes de l'ESA. Il quitte ses fonctions en 2002 pour prendre en charge le projet Soyouz en Guyane au si´┐Żge parisien de l'Agence.

 

 

D´┐Żcorations, distinctions et titres

Commandeur de la L´┐Żgion d'honneur, Chevalier de l'Ordre national du M´┐Żrite, il est titulaire de la m´┐Żdaille de l'A´┐Żronautique, de l'Ordre russe de l'Amiti´┐Ż des Peuples, de la M´┐Żdaille russe du Courage Personnel. Il a ´┐Żt´┐Ż laur´┐Żat du Grand Prix de l'Acad´┐Żmie de Lut´┐Żce et re´┐Żu la M´┐Żdaille d´┐Żor de l´┐ŻA´┐Żroclub de France en reconnaissance de la richesse de sa carri´┐Żre a´┐Żronautique.

Il est membre du Conseil d'administration du Mus´┐Że de l'Air et de l'Espace, de l'Acad´┐Żmie de l'Air et de l'Espace et du Comit´┐Ż des Pairs de l'Acad´┐Żmie Internationale d'Astronautique, Pr´┐Żsident d'honneur de la Commission astronautique de l'A´┐Żroclub de France (CASAF) et Pr´┐Żsident de l'Astronaute Club Europ´┐Żen.

 

 

Loisirs

Pilotage (avions l´┐Żgers, hydravions, h´┐Żlicopt´┐Żres), golf, saxophone et lecture.

 

 

Publication grand public

Chevaucheur des nu´┐Żes (avec Jacques Arnould), Solar, 2001

De l'espace - La Terre vue de la station Mir, Marval, 2006

Carnet de bord d'un cosmonaute (avec Simon Allix), Flammarion, 2006

 

 

 

5 questions ´┐Ż Jean-Pierre Haigner´┐Ż

 

 

Quelle anecdote ou souvenir fort souhaiteriez-vous nous faire partager ?

Six ans apr´┐Żs avoir ´┐Żt´┐Ż le t´┐Żmoin depuis l'espace de l'´┐Żclipse totale de Soleil du 11 ao´┐Żt 1999, je garde toujours en m´┐Żmoire l'image de l'ombre de la Lune sur la Terre. J'ai une certaine fiert´┐Ż en tant qu'astronaute d'avoir r´┐Żalis´┐Ż une photo qui a fait la couverture de plusieurs hebdomadaires.

 

 

L'image de l'´┐Żclipse totale de Soleil du 11 ao´┐Żt 1999 r´┐Żalis´┐Że depuis la station Mir par Jean-Pierre Haigner´┐Ż

a notamment ´┐Żt´┐Ż reprise par la NASA pour illustrer la page d'accueil du site consacr´┐Ż ´┐Ż l'´┐Żclipse du 29 mars 2006

http://sunearthday.nasa.gov/2006/events/webcasts.php

 

 

 

T´┐Żmoignage de Jean-Pierre Haigner´┐Ż paru dans Le Figaro du 17 ao´┐Żt 1999

 

UN DOIGT SOUILLE SUR UNE ROBE BLANCHE

 

Ainsi, nous avons vu ce que jamais regard d´┐Żhomme n´┐Żavait encore pu contempler : ce spectacle ´┐Żtrange qu´┐Żest la trace laiss´┐Że sur la Terre par une ´┐Żclipse solaire. Pr´┐Żvenus de longue date, nous avions bien pr´┐Żpar´┐Ż notre affaire. Appareils photos, cam´┐Żra vid´┐Żo et autres appareils num´┐Żriques ´┐Żtaient install´┐Żs ´┐Ż tous les hublots disponibles. Viktor, depuis le module Kvant 2, et moi dans Priroda, ´┐Żtions pr´┐Żts ´┐Ż mitrailler en direction de la Terre, tandis que Sergue´┐Ż dans Kristal disposait d´┐Żun appareil muni de filtres sp´┐Żciaux et devait s´┐Żattaquer au Soleil. Nous nous attendions tous ´┐Ż un spectacle encore plus exceptionnel que celui de notre quotidien sans pour autant bien savoir ce que nous allions observer.

 

Noir approximatif

C´┐Żest Viktor qui, le premier, a annonc´┐Ż le ph´┐Żnom´┐Żne. Tout de suite apr´┐Żs, sur ma droite, j´┐Żai r´┐Żalis´┐Ż que je commen´┐Żais moi aussi ´┐Ż apercevoir cette tache sombre, d´┐Żun noir approximatif, aux contours mal d´┐Żfinis, comme une immense salissure laiss´┐Że sur le blanc tr´┐Żs pur des nuages. Bien que difficile ´┐Ż localiser ´┐Ż cause de ces derniers, la trace de l´┐Ż´┐Żclipse se trouvait alors quelque part sur la Manche. Elle a d´┐Żfil´┐Ż tranquillement de droite ´┐Ż gauche devant le hublot, comme dans un panoramique de cin´┐Żma, sans nous laisser vraiment le temps d´┐Żanalyser nos perceptions, accapar´┐Żs que nous ´┐Żtions par les prises de vue. En moins de deux minutes, elle avait disparu en nous laissant un certain malaise.

Je ne saurais mieux d´┐Żcrire cette impression ´┐Żtrange qu´┐Żen disant que cette tache paraissait incongrue, tant son absence d´┐Żesth´┐Żtisme tranchait avec nos visions habituelles de la Terre. Incongrue comme la trace qu´┐Żun doigt souill´┐Ż de cambouis aurait laiss´┐Że sur la robe d´┐Żune jolie dame, au niveau de ses rondeurs. Une robe dessin´┐Że, disons, par Christian Lacroix, la magnifique trame des nuages ce jour-l´┐Ż rappelle ´┐Żtrangement la richesse des broderies utilis´┐Żes par le ma´┐Żtre. L´┐Żorbite suivante, 90 minutes plus tard, il ´┐Żtait encore possible de l´┐Żapercevoir au loin, pr´┐Żs du Pakistan, mais pour la derni´┐Żre fois et avant bien longtemps.

La disgr´┐Żce laiss´┐Że sur la surface de notre plan´┐Żte par un Atlas aux mains sales n´┐Ż´┐Żtait que passag´┐Żre. Ce n´┐Żest malheureusement pas le cas des traces que nous y laissons nous-m´┐Żmes et que de nombreuses g´┐Żn´┐Żrations apr´┐Żs nous regretteront. Que ce soit l´┐Żavanc´┐Że des d´┐Żforestations en Amazonie, de celle des zones arido-d´┐Żsertiques, ´┐Żvidentes autour de la mer d´┐ŻAral, ou encore le fleuve Betsiboka qui saigne la terre rouge des montagnes malgaches auxquelles les paysans ont abusivement arrach´┐Ż les arbres, les pollutions atmosph´┐Żriques permanentes au-dessus de la Chine, les urbanisations abusives dans le sud de l´┐ŻEspagne, les nombreuses traces de d´┐Żgazage de p´┐Żtroliers dans toutes les mers, la liste est longue des catastrophes ´┐Żcologiques av´┐Żr´┐Żes ou en d´┐Żveloppement dont le spectacle nous est inflig´┐Ż chaque jour. Ainsi en est-il des ´┐Żtranges traces de nuages argent´┐Żs et bleut´┐Żs, ph´┐Żnom´┐Żnes d´┐Żcrits comme rares par les sp´┐Żcialistes. Nous les avons observ´┐Żes au-dessus du p´┐Żle Nord chaque fois que le coucher du soleil ´┐Żclairait cette tranche d´┐Żatmosph´┐Żre ´┐Ż contre-jour. Elles n´┐Żont rien de tr´┐Żs rassurant, surtout si on ´┐Żtablit un parall´┐Żle avec les fluctuations de la coche d´┐Żozone qui sont observ´┐Żes depuis quelques ann´┐Żes.

 

Notre environnement d´┐Żgrad´┐Ż

Nous disposons ici d´┐Żune situation malheureusement privil´┐Żgi´┐Że pour observer ces d´┐Żgradations de notre environnement et prendre conscience que seule une gestion globale de notre plan´┐Żte garantira une utilisation raisonnable de ses ressources (eau, air, for´┐Żts, ´┐Żnergies, fossiles´┐Ż). Comme dans d´┐Żautres domaines, un droit d´┐Żing´┐Żrence peut se justifier, puisque la survie de notre esp´┐Żce est peut-´┐Żtre en cause.

De ce point de vue, la station spatiale internationale peut ´┐Żtre le territoire privil´┐Żgi´┐Ż d´┐Żune action de surveillance concert´┐Że, du fait, justement, de son statut international, de ses possibilit´┐Żs techniques et des images spectaculaires qu´┐Żelle peut produire. Souhaitons que les autorit´┐Żs publiques lui donnent dans un premier temps les moyens d´┐Żalerter et de motiver les opinions comme l´┐Ża si bien fait Cousteau pour la mer avec sa c´┐Żl´┐Żbre Calypso.

 

 

Quelle serait votre photo spatiale ou astronomique pr´┐Żf´┐Żr´┐Że et pourquoi ?

J'aime tout particuli´┐Żrement le clich´┐Ż de Mir que Sacha Serebrov avait r´┐Żalis´┐Ż lors de la mission Alta´┐Żr en juillet 1993 tandis que notre vaisseau Soyouz s'approchait doucement du complexe orbital Mir : on distingue clairement deux vaisseaux amarr´┐Żs, ainsi qu'un troisi´┐Żme en phase d'´┐Żloignement pour nous lib´┐Żrer le port d'amarrage. C'´┐Żtait mes premiers jours dans l'espace et je me souviens d'avoir eu le sentiment d'´┐Żtre le spectateur d'un film de science fiction.

 

 

Extraordinaire vue du Soyouz TM-17 le 3 juillet 1993,

reprise ´┐Ż la une du magazine Aviation Week & Space Technology (avec un rabat suppl´┐Żmentaire) le 23 ao´┐Żt suivant

A droite, accroch´┐Ż au module Kristall, le vaisseau Soyouz TM-16

A gauche, le vaisseau-cargo Progress M-1 se s´┐Żpare de la station Mir.

Un second vaisseau-cargo est amarr´┐Ż au module Kvant en bas de l'image.

Photo Alexandre Serebrov

 

 

De la m´┐Żme mani´┐Żre, quel objet spatial retiendriez-vous ?

Je pense sans h´┐Żsiter ´┐Ż la station Mir, qui a connu 15 ans de vie op´┐Żrationnelle et qui a permis ´┐Ż plusieurs dizaines de Terriens de toutes nationalit´┐Żs d´┐Żapprendre et d´┐Żexercer leur m´┐Żtier d´┐Żexplorateur spatiaux, tout en r´┐Żsistant bravement ´┐Ż deux accidents majeurs : un incendie ´┐Ż bord et une collision avec un autre vaisseau. C´┐Ż´┐Żtait une tr´┐Żs ing´┐Żnieuse construction et, plus qu´┐Żun laboratoire orbital, remplie des t´┐Żmoignages culturels laiss´┐Żs par ses nombreux visiteurs, Mir ´┐Żtait devenue v´┐Żritablement une datcha de l'espace et un mus´┐Że sur orbite. J'y ai v´┐Żcu 207 jours en deux missions et, ´┐Ż la fin de Perseus en ao´┐Żt 1999, mon ´┐Żquipage et moi avons eu beaucoup de mal ´┐Ż la quitter sans ´┐Żquipage de rel´┐Żve et bient´┐Żt destin´┐Że ´┐Ż la destruction dans l´┐Żatmosph´┐Żre. Je crois que tous ceux qui ont pu vivre dans cette belle machine y ont laiss´┐Ż un peu de leur ´┐Żme.

 

 

Quel serait votre r´┐Żve spatial le plus fou ?

Je prends trop mes r´┐Żves au s´┐Żrieux pour pouvoir les qualifier de fous. Pour moi, les r´┐Żves sont faits pour ´┐Żtre r´┐Żalis´┐Żs. Ainsi, j'imagine ais´┐Żment que l'Europe puisse elle aussi proposer des incursions dans l´┐Żespace ´┐Ż l´┐Żaide d´┐Żavions suborbitaux, comme le SpaceShipOne de Burt Rutan nous en a montr´┐Ż le chemin. Apr´┐Żs 45 ans d´┐Żactivit´┐Żs humaines dans l´┐Żespace, il est temps de permettre un acc´┐Żs plus large du public ´┐Ż l´┐Żexploration spatiale. C´┐Żest la voie que nous montre une fois de plus les Etats-Unis et je pense qu´┐Żen Europe, pour une fois, nous ne devons pas nous contenter de suivre. Il s´┐Żagit d´┐Żun tournant historique pour l´┐Żastronautique qui s´┐Żadresse directement au public. Nous avons en Europe les ressources humaines, techniques et financi´┐Żres pour faire jeu ´┐Żgal avec les initiatives am´┐Żricaines dans ce domaine. L´┐Żouverture de l´┐Żexploration spatiale au public sera un ph´┐Żnom´┐Żne de grande ampleur, dont la mise en ´┐Żuvre sur notre continent a la capacit´┐Ż de jouer un r´┐Żle f´┐Żd´┐Żrateur autour de l´┐Żidentit´┐Ż europ´┐Żenne. Quel signe d´┐Żespoir et de motivation un grand projet d´┐Żavion suborbital pourrait avoir pour notre jeunesse. Quel renouveau pour leur int´┐Żr´┐Żt pour les fili´┐Żres scientifiques. En ce qui nous concerne, avec quelques camarades ing´┐Żnieurs et astronautes, nous avons d´┐Żcid´┐Ż de ne pas attendre plus longtemps pour cr´┐Żer une association qui s´┐Żappelle Astronaute Club Europ´┐Żen et qui s´┐Żest donn´┐Ż l´┐Żobjectif de promouvoir et d´┐Żaccompagner cette initiative.

 

 

Pr´┐Żparatifs du SpaceShipOne et de son avion porteur White Knight

Photo Mike Massee (www.raindrop.com)

 

 

Que repr´┐Żsente pour vous le personnage de Youri Gagarine ?

Dans notre milieu d´┐Żastronautes et de cosmonautes, nous sommes trop conscients de l´┐Żextr´┐Żme complexit´┐Ż des op´┐Żrations spatiales et nous saluons chaque succ´┐Żs op´┐Żrationnel comme autant de gr´┐Żce et de r´┐Żcompense du travail collectif. Mais nous sommes conscients que chaque erreur, m´┐Żme la plus minime, peut se payer au prix le plus fort. Le r´┐Żcent accident de la navette am´┐Żricaine nous le rappelle que trop cruellement. Chaque vol est en quelque sorte un nouveau d´┐Żfi. Par r´┐Żaction ´┐Ż cela sans doute, nous n´┐Żaimons pas le culte de la personnalit´┐Ż. Youri Gagarine fait exception ´┐Ż cette r´┐Żgle, car il est le premier. Il nous a ouvert la voie en prenant des risques consid´┐Żrables (le taux de succ´┐Żs d´┐Żmontr´┐Ż de son syst´┐Żme de lancement S´┐Żmiorka/Vostok est inf´┐Żrieur ´┐Ż 50%). Pour l´┐Żexploration spatiale comme pour le sport, c´┐Żest le premier ´┐Ż accomplir un exploit qui attire l´┐Żessentiel du respect, m´┐Żme si le deuxi´┐Żme ne d´┐Żm´┐Żrite pas en g´┐Żn´┐Żral. Tous les ans, le 12 avril, les cosmonautes f´┐Żtent le jour de l´┐Żastronautique. Cet exploit a fait de Gagarine un h´┐Żros v´┐Żritable, avec le temps il est devenu un symbole universel. La photo de son beau visage aux yeux clairs ´┐Żtait coll´┐Że au mur de Mir ´┐Ż c´┐Żt´┐Ż de celle de Constantin Tsiolkovski, un peu comme une ic´┐Żne spatiale. Youri Gagarine n´┐Żaurait pas ´┐Żtre le premier homme ´┐Ż s´┐Żjourner dans l´┐Żespace sans toutes les ´┐Żquipes qui ont pr´┐Żpar´┐Ż son vol et en particulier sans le g´┐Żnie de Sergue´┐Ż Korolev. Mais tous ceux de mes amis de la Cit´┐Ż des ´┐Żtoiles qui l´┐Żon c´┐Żtoy´┐Ż m´┐Żont t´┐Żmoign´┐Ż que son charisme et sa personnalit´┐Ż le d´┐Żsignaient de mani´┐Żre ´┐Żvidente comme l´┐Żacteur de cet exploit.

 

 

Merci, Jean-Pierre Haigner´┐Ż !

 

Interview r´┐Żalis´┐Że par mail en avril 2006

 

 

 

 

Rencontre avec le Cosmos club de France

en octobre 1992

Photo Romuald Oumamar

 

En compagnie de Roger-Maurice Bonnet

sur le plateau de la 4e Nuit des ´┐Żtoiles

´┐Ż Gourgoubesse en juillet 1994

Photo Pif

 

 

Un voyage autour de la Terre

Documentaire de Jean-Pierre Larch´┐Ż r´┐Żalis´┐Ż ´┐Ż partir d'images tourn´┐Żes par Jean-Pierre Haigner´┐Ż lors de la mission Perseus. Description quotidienne de la vie autour de la Terre, contemplation d'un atlas vivant et r´┐Żflexions personnelles.

50 minutes

Disponible en DVD sur www.mk2.com ou www.espace-magazine.net/boutique/dvdfrancais.html

 

 

 

 

 

Prochain invit´┐Ż (lundi 17 avril 2006) : Lo´┐Żc De la Mornais

 

 

 

 

 

 

Les coordonn´┐Żes des invit´┐Żs ne sont communiqu´┐Żes en aucun cas

 

Retour au