LES INVITES DU COSMOPIF

 

L'invité n°124 (lundi 25 septembre 2006)

 

Don McCoy

Responsable de la mission Venus Express

à l'Agence spatiale européenne

www.esa.int

 

 

Don McCoy en avril 2006 à l'Observatoire de Paris

pour une conférence sur les premiers résultats de Venus Express

Photo Pif

 

 

Qui êtes-vous, Don McCoy ?

Je suis né en décembre 1954 à Winnipeg, dans la province du Manitoba, au Canada. Je travaille depuis 20 ans au centre technique de l'Agence spatiale européenne de Noordwijk, aux Pays-Bas (ESTEC). Je suis actuellement chef du Projet Venus Express.

 

 

Quel a été votre parcours professionnel ?

J'ai suivi des études supérieures en chimie, génie civil et technologie aérospatiale à l'Université de Winnipeg et à l'Université de Toronto entre 1976 et 1981. Je suis entré à l'ESA en 1986 comme ingénieur aérospatial. J'ai commencé à la direction technique (au département système et programmatique) puis ai intégré deux ans plus tard le département des projets scientifiques. Là, je me suis occupé des opérations AIV (assemblage, intégration et vérification) du télescope spatial Hubble, lancé en 1990. J'ai ensuite rejoint l'équipe du projet Huygens en tant que responsable des instruments sur la sonde, lancée vers Titan en 1997. J'ai alors travaillé comme principal ingénieur AIV sur le projet Mars Express, qui aboutit fin 2003 à la mise sur orbite de la sonde autour de Mars. Son développement intervenant en même temps que l'évaluation et la mise en route du projet Venus Express, je suis devenu chef de ce dernier projet en 2004.

 

 

Quelle est votre passion, comment est-elle née ?

Depuis ma plus tendre enfance, j'ai toujours voulu savoir ce qu'il y avait dans l'Univers. Cette passion ne m'a jamais quitté.

 

 


Quelle anecdote ou souvenir fort souhaiteriez-vous nous faire partager ?

Je me souviens très bien du jour où nous avons accompli la satellisation de Mars Express autour de la planète rouge le 25 décembre 2003. C'était ma première satellisation extraterrestre et c'était le jour de Noël : je l'ai vu comme mon propre cadeau de Noël !

 

 

 

Quelle serait votre photo spatiale ou astronomique préférée et pourquoi ?

Mon photo préfère est la vue "Ultra deep field" du télescope spatial Hubble. Cette image formidable révèle des centaines et peut-être même des milliers des galaxies dans un très petite partie du ciel. Cela donne une impression d'infinité que les yeux peuvent commencer à comprendre au moins.

 

 

L'image la plus détaillée jamais obtenue de l'Univers lointain

270 heures de pose ont été nécessaires pour obtenir ce résultat,

obtenu par le télescope spatial Hubble pointé dans direction de la constellation du Fourneau

et révélant des galaxies distantes de plus de 13 milliards d’années-lumière.


De la même manière, quel objet spatial retiendriez-vous ?

Il est clair que les fusées sont des objets formidables, particulièrement quand elles montent vers le ciel : c'est le début de l'aventure pour chacun qui rêve de l'exploration de l'espace. Il y a une beauté dans l'image de cette machine qui représente les aspirations les plus profondes de l'humanité. C'est le produit de milliers d'années de rêves de nos ancêtres.

 

 

La sonde Venus Express lancée par une fusée Soyouz le 9 novembre 2005

Photo Olivier Sanguy

 

 

Quel serait votre rêve spatial le plus fou ?

Après tellement d'années de travail dans le domaine, je suis très sévère avec mes rêves spatiaux, à cause des épreuves que j'ai du vivre pour rencontrer le succès. Je jure que les efforts nécessaire pour sortir de la Terre sont encore formidables, même s'il semble que les succès des missions spatiales inhabitées sont de plus en plus fréquents ! J'ai eu plein de rêves, j'en ai moins aujourd'hui mais je souhaite que les jeunes gens qui entrent dans ce métier plein d'aventures aient des rêves fous afin qu'ils puissent les réaliser à leur tour.

 

 

Que représente pour vous le personnage de Youri Gagarine ?

Gagarine est un héros pour l'humanité et constitue l'esprit de comprendre les mystères.

 

 

Merci, Don McCoy !

 

Interview réalisée par mail (en français) en mai 2006

 

 

La semaine prochaine (lundi 2 octobre 2006) : Michel Lefebvre

 

 

Les coordonnées des invités ne sont communiquées en aucun cas