LES INVITES DU COSMOPIF

 

L'invité n°88 (lundi 24 octobre 2005)

 

Zied Jemai

Président du secteur Astronomie de l'association Planète Sciences

www.planete-sciences.org

 

 

Zied Jemai le 3 octobre 2005 à Madrid à l'occasion de l'éclipse annulaire de Soleil

Photo Pif

 

 

Qui êtes-vous, Zied Jemai ?

Je suis né en 1975 à Tunis dans un quartier très populaire de la vieille ville où j’ai grandi et passé la majeure partie de ma vie. Je suis fils unique mais j’ai eu rarement l’occasion de ressentir de la solitude dans une maison presque jamais vide le soir. A 23 ans, je quittai cette ambiance pour découvrir un nouvel horizon : Paris. Je ne suis pas du tout déçu de cette expérience : plein de nouveaux amis, un mariage heureux et beaucoup de découvertes.

J’ai beaucoup de passions. Mon père m’a emmené dans une salle de sport à l’âge de 4 ans et, depuis, je ne rate pas une occasion pour me dépenser, avec une préférence pour les sports collectifs. J’aime aussi les voyages, le cinéma… Mais ma première passion reste l’astronomie.

 

 

Quel a été votre parcours professionnel ?

N’aimant pas trop faire mes devoirs, je dois ma réussite dans mon parcours scolaire à très peu d’absences et à mon intérêt pour les mathématiques et la physique. Intérêt motivé en grande partie par une envie de comprendre les phénomènes astronomiques. Ceci m’a conduit logiquement à un bon parcours scolaire et à un bac C suivi de deux années préparatoires MS et MSP pour décrocher l’Ecole nationale d’ingénieurs de Tunis (équivalent de Centrale en Tunisie). Après un diplôme d’ingénieur en Génie Industriel, j’ai saisi une opportunité de venir en France pour une année de DEA, en conception des systèmes industriels à l’école Centrale à Paris. Le charme de la capitale et une nouvelle passion pour la recherche m’ont emmené à continuer en thèse sur l’optimisation des flux dans les chaînes logistiques, thèse soutenue fin 2003. Après quelques petits contrats universitaires et industriels (ATER, post-doc, conseil), j’ai obtenu un poste d’enseignant chercheur à l’Ecole Centrale que je débute ce mois.

 

 

Quelle est votre passion, comment est-elle née, comment la vivez-vous ?

Dès mon plus jeune âge, je sentais une attirance vers le ciel, les étoiles. J’ai débuté en observant les constellations et cherchais à reconnaître les planètes. Ensuite, j’ai commencé à lire tout ce qui me tombait sous la main et à débourser mon argent de poche dans les revues et les livres. En 1989, un ami m’a fait découvrir l’AJST (Association Jeunes Sciences Tunisie), qui est devenue une deuxième maison pour moi. J’ai pu y observer le ciel, me former puis former à mon tour des animateurs, parcourant le pays pour faire découvrir notre passion aux jeunes et aux moins jeunes… En arrivant en France en 1998, j’ai également été bien accueilli à Planète Sciences par un groupe très motivé pour l’astronomie et je me suis impliqué dans beaucoup d’activités d’animation et de formation. En septembre 2004, je suis devenu Président du secteur Astronomie de l’association. J’y partage ma passion avec des bénévoles super sympa et vais régulièrement observer au télescope TJMS de notre observatoire à Buthiers, près de Fontainebleau.

 

 

Quelle anecdote ou souvenir fort souhaiteriez-vous nous faire partager ?

L’anecdote que je retiens est ma première lunette astronomique, construite vers l’âge de 6 ans à l’aide de pots de yaourt et d’un fond de bouteille. Avec du recul, je suis convaincu qu’elle ne permettait de rien voir et je me demande comment j’ai cru voir des choses dedans et même convaincre mes parents qu’elle marchait !

Sinon, le souvenir fort reste sans doute l’éclipse totale de Soleil de 1999 et cette sensation étrange au moment de la totalité.

 

 

Dans le ciel d'Heuqueville en Normandie, le 11 août 1999 à 10h20 TU,

cette formidable vue du Soleil éclipsé, de Vénus, de l'étoile Regulus

et de la traînée du Concorde affrété pour observer le phénomène !

 

 

Quelle serait votre photo spatiale ou astronomique préférée et pourquoi ?

L'image astronomique qui m’a le plus impressionné est sans doute "Les piliers de la création" prise par le télescope spatial Hubble dans la nébuleuse de l’Aigle. J'ai passé beaucoup de temps chaque été à admirer les objets du Sagittaire et de ses environs, notamment M16. Je croyais bien les connaître et, en regardant pour la première fois cette image, je n’ai pas douté un instant que c’est une partie de la nébuleuse. Je pense que malgré l’avancée faramineuse dans la découverte et la compréhension de l’Univers, ce dernier nous cachera toujours une grande partie de ses secrets.

 

 

 

De la même manière, quel objet spatial retiendriez-vous ?

Je me souviendrai toujours d’un flash info fin août 1989 où l'on passait des photos de Neptune prises par la sonde Voyager 2 qui a parcouru en 12 ans près de 5 milliards de kilomètres et qui était en avance par rapport à son rendez vous prévu de … 3 heures. C’est impressionnant !

 

 

Simulation 3D du survol de Neptune par Voyager 2 en 1989

 

 

Quel serait votre rêve spatial le plus fou ?

J’aimerais bien exercer mes talents de gardien de but dans un match de football sur la Lune. Il me faut des volontaires pour constituer le reste des équipes !

 

 

Que représente pour vous le personnage de Youri Gagarine ?

Pour faire un tel saut vers l’inconnu, il faut être très courageux. Grâce à ce courage, l’humanité a fait le vrai premier pas vers l’espace.

 

 

Merci, Zied Jemai !

 

Interview réalisée par mail en octobre 2005

 

 

La semaine prochaine (lundi 7 novembre 2005) : Richard Heidmann

 

 

Les coordonnées des invités ne sont communiquées en aucun cas