LES INVITES DU COSMOPIF

 

N´┐Ż30 (lundi 21 juin 2004)

 

Christophe Bonnal

Chef des projets Lanceurs futurs au CNES

 

 

 

Qui ´┐Żtes-vous, Christophe Bonnal ?

Je suis n´┐Ż le jour de la signature du contrat attribuant la capsule Mercury ´┐Ż McDonnell, exactement au m´┐Żme endroit que L´┐Żo Mouriaux. Je suis donc un chou´┐Ża plus ´┐Żg´┐Ż que la belle brune qui a vol´┐Ż sur Mir, a d´┐Żploy´┐Ż STRM depuis la navette Endeavour et a mont´┐Ż Quest ´┐Ż l´┐ŻISS ; j´┐Żai autant d´┐Żenfants qu´┐Żelle d´┐Żailleurs.

 

Quel a ´┐Żt´┐Ż votre parcours professionnel ?

Mon fr´┐Żre voulant ´┐Żtre v´┐Żt´┐Żrinaire dans la brousse, il lui fallait un pilote pour le d´┐Żposer au chevet des lions bless´┐Żs ; ce r´┐Żve de devenir pilote m´┐Ża pris vers 5 ans et ne m´┐Ża l´┐Żch´┐Ż qu´┐Żen Maths Sup o´┐Ż je me suis plut´┐Żt orient´┐Ż vers le m´┐Żtier d´┐Żing´┐Żnieur. Entre temps, ayant r´┐Żussi ´┐Ż mettre le feu au garage d´┐Żun copain en testant des petites fus´┐Żes "home-made" et en en d´┐Żduisant qu´┐Żil me manquait quand m´┐Żme quelques bases, j´┐Żai ´┐Żlargi mon champ de vision en regardant vers les ´┐Żtoiles et surtout en me demandant comment y aller ; ainsi, apr´┐Żs mon dipl´┐Żme d´┐Żing´┐Żnieur IDN (maintenant Centrale Lille) et un an comme prof de gym en Allemagne, je suis entr´┐Ż ´┐Ż Aerospatiale (maintenant EADS-ST) pour travailler sur Ariane. Je n´┐Żai jamais cess´┐Ż depuis !

Apr´┐Żs quelques ann´┐Żes "good vibrations" sur l´┐Żeffet Pogo puis quelques avant-projets (notamment ATV et les lanceurs r´┐Żutilisables), je me suis accroch´┐Ż en 1989 au programme Ariane 5 dans l´┐Ż´┐Żquipe Architecte Industriel. Achet´┐Ż par le client CNES en 1992, je me suis alors occup´┐Ż des essais syst´┐Żme du lanceur, jusqu´┐Ż´┐Ż sa qualification apr´┐Żs le vol 503. Quelques hauts (superbes essais en Guyane) et quelques bas (4 juin 96), une vie passionnante et une exp´┐Żrience unique.

En 1998, je suis pass´┐Ż aux avant-projets dont j´┐Żai pris la responsabilit´┐Ż en 1999. Depuis, on me paye pour r´┐Żver ! Du tr´┐Żs court au tr´┐Żs long terme, du conventionnel au farfelu, du tout petit au tr´┐Żs gros, r´┐Żutilisable ou pas, avec nos partenaires (l'Agence spatiale europ´┐Żenne mais aussi les Russes et les Japonais), la palette enti´┐Żre des possibles y passe gr´┐Żce ´┐Ż l´┐Żenthousiasme contagieux de notre petite ´┐Żquipe´┐Ż

 

Quelle est votre passion, comment est-elle n´┐Że, comment la vivez-vous ?

En 1969 -ce devait ´┐Żtre fin juillet-, les responsables de ma colo nous avaient r´┐Żveill´┐Żs au milieu de la nuit pour ´┐Żcouter un gars qui criait dans la radio "le pied, le pied, il va poser le pied´┐Ż". Et puis mon p´┐Żre -qui s´┐Żest commis plus tard sur de nombreux instruments fort pointus sur Soho ou ISO (on se refait pas)- a su r´┐Żpondre ´┐Ż mes innombrables questions et en a suscit´┐Ż tellement d´┐Żautres.

Astronomie, chemin des ´┐Żtoiles, sentiment de tutoyer l´┐Żinfini, technologies de tous les extr´┐Żmes´┐Ż J´┐Żai dragu´┐Ż ma femme allong´┐Ż sur l´┐Żherbe en lui racontant Alcor, Bacchus offrant la Perle ´┐Ż Ariane, le Serpentaire qui est son signe du Zodiaque (m´┐Żfiante, elle notait tout pour v´┐Żrifier le lendemain !)´┐Ż Du coup, elle comprend et me pardonne toutes mes absences, pourtant nombreuses, tant professionnelles qu´┐Żassociatives (notamment la commission transport spatial de l´┐ŻAAAF) ou ´┐Żducatives (conf´┐Żrences diverses et fr´┐Żquentes).

 

 

Entre juillet 1999 et d´┐Żcembre 2002, Christophe Bonnal a notamment anim´┐Ż la s´┐Żrie de 7 conf´┐Żrences organis´┐Żes avec Pif ´┐Ż l'occasion des 30 ans des missions Apollo 11 ´┐Ż 17. La premi´┐Żre s'est tenue dans les locaux de l'A´┐Żroclub de France. Rillettes, kir, chaleur et bonne humeur ´┐Żtaient au rendez-vous de cette soir´┐Że qui se termina tard dans la nuit.

Aujourd'hui, Christophe Bonnal anime la commission transport spatial de l'AAAF qui propose r´┐Żguli´┐Żrement des conf´┐Żrences sur les lanceurs.

 

 

Auriez-vous une anecdote ou un souvenir fort ´┐Ż nous raconter ?

Certaines missions sont plus dures que d´┐Żautres´┐Ż L´┐Ż´┐Żtage principal d´┐ŻAriane 5 (l´┐ŻEPC) br´┐Żle dans l´┐Żatmosph´┐Żre apr´┐Żs utilisation, ´┐Ż de tour de Terre plus tard, rentrant ´┐Ż une vitesse de 30 000 km/h au milieu du Pacifique. Du moins, c´┐Żest ce qu´┐Żon avait pr´┐Żvu ; encore fallait il le v´┐Żrifier ! Une superbe mission ´┐Ż Hawa´┐Ż, ´┐Ż bord du prototype du Boeing 767 modifi´┐Ż par l´┐ŻUSAF pour embarquer un t´┐Żlescope infrarouge hyper sensible, a permis de v´┐Żrifier nos pr´┐Żvisions ´┐Ż l´┐Żoccasion de la mission 503 le 21 octobre 1998. Apr´┐Żs un vol de nuit de r´┐Żve entre Honolulu et l´┐Ż´┐Żquateur, ´┐Ż 50 000 pieds sous les ´┐Żtoiles, nous avons vu rentrer l´┐ŻEPC, la Speltra et l´┐ŻARD. Ce dernier devait ´┐Żtre r´┐Żcup´┐Żr´┐Ż par les copains quelques heures plus tard, flottant comme pr´┐Żvu au milieu des requins´┐Ż

La photo ci-jointe montre la rentr´┐Że de l´┐ŻARD ´┐Ż 62 km d´┐Żaltitude telle que je l´┐Żai vue de mon hublot ; elle marquait le succ´┐Żs total de la mission 503 et la qualification de notre lanceur lourd europ´┐Żen.

 

 

 

Quelle serait votre photo spatiale ou astronomique pr´┐Żf´┐Żr´┐Że et pourquoi ?

S´┐Żlection dure tant il y a d´┐Żexceptionnel dans notre m´┐Żtier´┐Ż J´┐Żaime beaucoup cette photo du moteur de la partie haute du LEM (qui permet le d´┐Żcollage depuis la Lune), petite merveille technologique : jamais le mot fiabilit´┐Ż n´┐Żavait rev´┐Żtu une telle signification ! Moteur unique, indispensable pour repartir de la Lune : s´┐Żil ne s´┐Ż´┐Żtait pas allum´┐Ż, on aurait eu droit ´┐Ż la mort en direct de deux astronautes coinc´┐Żs sur la Lune´┐Ż et la NASA a os´┐Ż le faire ´┐Ż 6 reprises !

 

 

Le moteur de remont´┐Że du LEM : l'assurance-vie des 12 hommes qui ont march´┐Ż sur la Lune

 

 

Quand on pense que maintenant on ne peut plus lancer de Navette sans qu´┐Żil y ait la Station en "back-up" ou ´┐Ż d´┐Żfaut une autre Navette, on regrette parfois le temps o´┐Ż l´┐Żon ne prenait pas encore le spatial pour une activit´┐Ż de routine´┐Ż

 

De la m´┐Żme mani´┐Żre, quel objet spatial retiendriez-vous ?

Choix cette fois carr´┐Żment impossible sans l´┐Żser Spoutnik, Apollo, Ariane 5, Hubble et tant d´┐Żautres objets fantastiques ! J´┐Żen choisis donc un anonyme, le Maqsat-B du vol 502, maquette repr´┐Żsentative d´┐Żun satellite, utilis´┐Że pour qualifier notre lanceur en 1997 ; la photo le repr´┐Żsente lors des essais dynamiques men´┐Żs chez IABG ´┐Ż Munich.

 

 

Maqsat-B en essais

 

 

A l´┐Żint´┐Żrieur, j´┐Żai grav´┐Ż un c´┐Żur avec le pr´┐Żnom de ma femme, bien ´┐Ż l´┐Żabri de l´┐Żusure due ´┐Ż l´┐Żoxyg´┐Żne atomique. Aux derni´┐Żres nouvelles, 1997-066B, c´┐Żest son nom (le satellite, pas ma femme), devrait rentrer dans l´┐Żatmosph´┐Żre dans environ 10 000 ans ; ´┐Ża a quand m´┐Żme plus de gueule que d´┐Żaller ab´┐Żmer un ch´┐Żne qui, au mieux, sera centenaire !

 

Quel serait votre r´┐Żve spatial le plus fou ?

La Fran´┐Żaise des Jeux affichait en 2002 un chiffre d´┐Żaffaire de 7,4 milliards d´┐ŻEuros. Un programme d´┐Żexploration habit´┐Ż de Mars en co´┐Żterait environ 50, sur 15 ans, r´┐Żpartis sur une dizaine de partenaires, ce qui repr´┐Żsenterait pour la France environ 300 millions par an, soit autant que le seul jeu "Le Solitaire"´┐Ż

Je r´┐Żve parfois ´┐Ż une utilisation moins solitaire de cet imp´┐Żt volontaire en l´┐Żutilisant dans de grands programmes solidaires : exploration de l´┐ŻUnivers, fertilisation du Sahara, ´┐Żducation pour tous´┐Ż Le spatial serait un formidable outil, sous tous ses aspects (observation, environnement, changements climatiques, gestion des d´┐Żchets, science, information, communication´┐Ż) et permettrait sans doute de restaurer bien des vocations, en dynamisant la recherche et en nous ´┐Żloignant un peu de la spirale omnipr´┐Żsente du "vendre ´┐Ż tout prix". Touchante na´┐Żvet´┐Ż

 

 

Merci, Christophe Bonnal !

 

Interview r´┐Żalis´┐Że par mail en mai 2004

 

La semaine prochaine (lundi 28 juin 2004) : Philippe Varnoteaux

 

 

 

 

Les coordonn´┐Żes des invit´┐Żs ne sont communiqu´┐Żes en aucun cas