Le précédent invité : Ulf Merbold

 

LES INVITEES DU COSMOPIF

 

N°394 (vendredi 4 octobre 2013)

 

Liú Yáng

刘洋

Commandant de la Force aérienne chinoise

Première Chinoise de l’espace

 

   

 

 

 

Liú Yáng en bref

Première Chinoise de l’espace, 56e femme de l’espace

Née le 6 octobre 1978 à Linzhou dans la province du Henan

Diplômée de l'Ecole d'aviation militaire de Changchun

Vice-chef d'escadrille de la Force aérienne chinoise en 1997

Titulaire de 1 680 heures de vol au moment de sa candidature pour devenir taïkonaute en mai 2010

Sélectionnée pour la mission Shenzhou 9, première mission habitée vers la station spatiale chinoise Tiangong 1

Vol en compagnie des taïkonautes Jing Haipeng et Liu Wang du 16 au 29 juin 2012

Durée totale passée dans l’espace : 12 jours 15 heures et 25 minutes

Mariée

 

 

 

4 questions à Liú Yáng

 

 

Liú Yáng, comment s’est déroulé votre vol spatial ?

Le 16 juin 2012, j’ai pu participer avec Jing Haipeng et Liu Wang à la première desserte de la station orbitale chinoise Tiangong 1 à l’aide du vaisseau Shenzhou 9. Durant cette mission de 13 jours, deux amarrages différents ont été réalisées entre notre vaisseau et la station. J’ai assisté mes deux camarades lors des opérations d’amarrage. A bord de Tiangong 1, un certain nombre de démonstrations techniques et des expériences scientifiques ont été menées sous ma responsabilité. J’ai également effectué certains quarts de surveillance de la station la nuit. Au terme de notre mission, nous sommes rentrés sains et saufs sur Terre.

J’ai ainsi eu le grand privilège de devenir le huitième taïkonaute chinois à vivre la formidable expérience d’un vol spatial en plus du travail important. Lorsque j’ai regardé notre planète depuis l’espace pour la première fois, j’ai vraiment été étonnée par sa beauté. La Terre est un bien fragile qui nous appartient et que nous devons chérir et protéger.

 

   

 

 

Quelle anecdote voudriez-vous nous confier au sujet de votre vol ?

Pour ne pas souffrir des effets de la micropesanteur, j’ai du effectuer des exercices physiques chaque jour, en particulier le vélo ergomètre. Mais j’ai aussi pratiqué le tai chi sur orbite, c’est génial !

 

 

Liú Yáng pratiquant le vélo ergomètre à bord de Tiangong 1

 

 

Quel événement spatial vous a particulièrement marquée ?

J’avais suivi avec beaucoup d’intérêt le vol du premier taïkonaute Yang Liweï en 2003.

 

 

 

Quelle est votre fonction aujourd’hui ?

Tout en échangeant avec les autres sur mon expérience, je continue à m’entraîner et j’attends impatiemment l’affectation à un prochain vol. Mais j’espère également une coopération avec des astronautes d’autres pays : les taïkonautes sont disposés à travailler avec les astronautes et les cosmonautes du monde entier et à contribuer à l’utilisation pacifique de l’espace pour le bienfait de l’humanité. La collaboration internationale est très importante et indispensable pour effectuer une exploration ambitieuse de l’univers.

 

 

Voir la vidéo consacrée au vol du drapeau de l’IAF

à bord de Tiangong 1 sur YouTube

 

 

Merci, Liú Yáng !

 

Propos recueillis en anglais le 3 octobre 2012 à Naples

lors du 63e Congrès international d’astronautique (IAC).

Un remerciement particulier à Jinyu Gong qui a favorisé cette rencontre.

 

 

 

Vient de sortir

Pour tout savoir sur le programme Shenzhou

 

coue-chinois3

 

Shenzhou, les Chinois dans l’espace

de Philippe Coué

Editions l’Esprit du Temps

 

 

 

 

Prochain invité du Cosmopif (lundi 14 octobre) : Dominique Nicolas

 

 

 

 

 

 

Les coordonnées des invités ne sont communiquées en aucun cas

 

Retour au