L'invité de la semaine dernière : Laurent Mangane

 

LES INVITES DU COSMOPIF

 

N°261 (lundi 14 décembre 2009)

 

Jean-Marc Deschamps

Journaliste et rédacteur graphiste

www.nemotechnik.com

 

 

Jean-Marc Deschamps et l'une de ses réalisations : la fameuse Épouvante (devinez laquelle)

construite spécialement pour le Musée Jules Verne de Nantes.

Ce véhicule est la fois un sous-marin, un bateau, une voiture et un ornithoptère

(qui bat des ailes comme un oiseau -ça n'est donc pas un avion…).

 

 

 

L'actualité 2010 de Jean-Marc Deschamps : 2010: A Scrapbook Odyssey

(ARA Press)

 

 

Avec son nouvel ouvrage, Jean-Marc Deschamps met à l'honneur les modèles de tournage ayant servi aux effets spéciaux du film 2010 : l'année du premier contact (la suite de 2001 : l'Odyssée de l'espace), réalisé en 1984 par Peter Hyams (Capricorn One, Outland). Les effets spéciaux furent signés par Richard Edlund, le créateur des effets spéciaux de la première trilogie Star Wars et de SOS Fantômes, entre autres.

Les modèles de tournage du film 2010 sont parmi les plus beaux construits pour un film de science fiction. Ils ont été imaginés par l'artiste conceptuel Syd Mead (Blade Runner) et construits par l'équipe de maquettistes supervisée par Mark Stetson (Le 5e élément de Luc Besson).

Sur 90 page, 2010 : A Scrapbook Odyssey dévoile comme jamais cela n'avait été fait avant les détails des véhicules du film. Un "must" pour tous les fans de maquettes de science fiction !

 

 

 

Qui êtes-vous, Jean-Marc Deschamps ?

Je suis journaliste, rédacteur, graphiste, maquettiste, collectionneur, avec bien d'autres cordes à mon arc (comme chanteur soliste de gospel). Je me consacre un peu à l'écriture de chansons et à la musique.

 

 

Quel a été votre parcours professionnel ?

Mon parcours a été très éclectique. Après des études techniques et scientifiques, je me suis dirigé vers le milieu du modélisme, amour de jeunesse, même si l'entomologie et la biologie ont mes préférences. J'aime les sciences en général, surtout l'astronautique. J'ai travaillé avec et pour Michel Chevalet, le journaliste scientifique de TF1, et participé à la création du département maquette de la chaîne. J'ai également un peu travaillé pour CANAL+ (le décor du journal de Moustic dans Nulle Part Ailleurs, notamment). J'ai réalisé des courts-métrages (Ellipse d'Or de la vidéo et du cinéma amateur dans la catégorie pub de CANAL+). Je suis actuellement journaliste et rédacteur-graphiste (dans la vie -et dans ce métier-, il faut savoir presque tout faire !). Je suis d'un naturel curieux et inventif -j'ai l'impression de faire mon CV…

 

   

 

Mes années TF1. Au centre de la photo de gauche, Michel Chevalet ; à gauche, mon collègue de travail Jean-Louis Calvet ; à droite, votre serviteur… avec des cheveux ! Devant nous trône la navette Hermes que j'avais construite au 1/33, avec tout les détails intérieurs (le modèle s'ouvre). Elle est arrimée à la station Mir à la même échelle. Beau mécano spatial, n'est-ce pas ? Derrière nous, sur les étagères, des années de constructions qui ont fait la renommé du journaliste scientifique et de la chaîne.

 

A droite : la fusée Ariane en configuration Hermes. Modèle au 1/144 fabriqué pour Michel Chevalet en 1991.

 

 

Quelle est votre passion, comment est-elle née, comment la vivez-vous ?

Je m'intéresse aux films de science fiction, aux effets spéciaux en général et aux modèles de tournage en particulier. Et ce, depuis tout petit. J'aime collectionner les répliques des vaisseaux spatiaux des films de SF (Star Wars bien sûr, mais également Star Trek, La Guerre des Mondes, Planète Interdite, 2001 l'odyssée de l'espace, etc.), et partager mes passions par l'écriture et les expositions.

À ce sujet, le musée de l'Air et de l'Espace du Bourget avait accueilli mon exposition sur 2001 l'odyssée de l'espace, grâce à notre Pif national. J'ai donc pu exposer mes répliques (et celles de mes amis qui m'avaient grandement épaulé dans cette lourde tache) des véhicules apparaissant dans le film. Je suis fier de dire que j'avais également la seule réplique du fameux monolithe aux mêmes dimensions que le prop original ! Il faisait près de 3,50 mètres de haut -et présentait les mêmes proportions, il va sans dire !

   

 

Modèles du Faucon Millénaire et d'un chasseur X-Wing de La Guerre des Etoiles réalisés par Jean-Marc Deschamps

 

 

   

 

Avec Pif au musée de l'Air et de l'Espace en 2001

 

Pour le centenaire de la mort de Jules Verne, en 2005, j'ai écrit un livre dévoilant la vrai nature des véhicules imaginés par le célèbre auteur, en les reproduisant en volume d'après les descriptions des romans (Jules Verne, 140 ans d'inventions extraordinaires, aux éditions Du May). Mon travail fut présenté lors de colloques  universitaires et fut accueilli avec un grand étonnement : tous croyaient tout connaître de Jules Verne ! Les "Verniens" avaient pourtant oublié d'étudier Verne par le biais de ses inventions fantastiques ! Mes modèles sont désormais la propriété du musée Jules Verne à Nantes et de la Maison d'Ailleurs en Suisse.

 

   

 

 

   

 

Jean-Marc Deschamps s'applique à donner forme au wagon projectile du roman de Jules Verne De la Terre à la Lune.

Le modèle au 1/12 respecte les descriptions de l'auteur. On se croirait devant la capsule Apollo !

Notez les reliefs lunaires sculptés selon les gravures originales du roman.

La carte de la Lune est également celle dont Jules Verne parle.

 

   

 

L'Albatros, navire fantastique d'un autre roman de Jules Verne, Robur le Conquérant.

Modèle au 1/72 (environ 50 cm de long).

 

   

 

Décor des chutes du Niagara fabriqué pour le Musée Jules Verne à Nantes pour mettre en valeur

le modèle de l'Épouvante du roman Maître du monde, qui met à nouveau en scène le personnage de Robur

 

 

Quelle anecdote personnelle ou souvenir fort lié à la conquête spatiale souhaiteriez-vous nous faire partager ?

En 2001 j'avais écrit directement à la NASA pour que les astronautes d'une mission de la navette emportent avec eux une petite réplique du vaisseau Discovery du film de Kubrick. La NASA m'avait répondu en disant que c'était une excellente idée mais qu'il fallait du temps pour concevoir la chose. Et cela ne s'est malheureusement pas fait. J'espère que cela sera possible durant l'année 2010, date de la suite de 2001. Si des gens proches de la NASA lisent ceci, qu'ils m'aident dans cette tâche !

 

 

 

Quelle serait votre photo spatiale ou astronomique préférée et pourquoi ?

Je suis encore et toujours abasourdi devant les photographies qui ont pour sujet l'espace. Bien entendu, les photos de la conquête lunaire sont plus présentes, car d'actualité, mais je crois que mon cœur va vers les pionniers, les pilotes d'essai des années 50 et 60. Il faut une sacrée dose de courage et d'héroïsme pour faire des trucs pareils. Et de l'héroïsme, il faut bien le reconnaître, notre société en manque. Notre monde est devenu trop "terre à terre", trop pragmatique et trop peu imaginatif. Et l'imagination est le moteur de notre existence…

 

   

 

Le premier pas sur la Lune, un monde qui était resté vierge des hommes pendant des millions d'années,

intervenu 22 ans après le passage du mur du son par l'Américain Chuck Yeager

 

 

De la même manière, quel objet spatial vous fascine-t-il ?

Je trouve formidable et réellement "magique" qu'Opportunity et Spirit, les deux rovers actuellement sur Mars, continuent de fonctionner alors que leur durée de vie est sensée être dépassée depuis avril 2004, c'est merveilleux ! Dommage que les médias ne s'intéressent à l'espace que dans les cas de catastrophe ou pour dire que ça coûte cher…

 

 

 

Quel souvenir gardez-vous de la nuit du 20 au 21 juillet 1969 ?

Un lourd sommeil ; j'avais 4 ans ! Plus sérieusement, j'étais trop jeune pour saisir la portée d'une telle aventure, mais ce dont je me souviens parfaitement c'était le cadeau que mes parents m'avaient offert à Noël : une tenue d'astronaute comme celle de la NASA à l'époque ! Je me souviens également très clairement des "10 ans" des premiers pas car je collectais toutes les informations sur le sujet.

 

 

Quel serait votre rêve spatial le plus fou ?

J'aimerais voyager comme dans Star Trek, faire partie des premiers hommes sur Mars et voir des ingénieurs construire des vaisseaux en hommages à ceux des films de SF ! Il faut se souvenir que, par exemple, le Discovery de 2001 avait bénéficié du soutien de la NASA et que des conseillers scientifiques de renom participèrent au film. Quelque part, cette idée n'est pas aussi saugrenue puisque les ingénieurs d'aujourd'hui s'inspirent des jouets qui les faisaient rêver quand ils étaient gamins (le fameux "tricorders" du capitaine Kirk de Star Trek en est le parfait exemple). Avec de la volonté on peut tout faire et la volonté, c'est comme l'épice des navigateurs stellaires de Dune : elle permet de "replier" l'espace et de mettre à sa portée des choses inconcevables ; ou du moins, considérées comme telles…

 

 

 

Merci, Jean-Marc Deschamps !

 

Interview réalisée par mail en octobre 2009

 

 

 

Re-création du décor trompe l'œil du film de Georges Méliès le Voyage dans la lune (1902),

sous forme d'un modèle sculpté. Désormais propriété du Musée Jules Verne de Nantes.

 

 

 

La semaine prochaine (lundi 21 décembre 2009) : Scott Carpenter

 

 

 

 

 

 

Les coordonnées des invités ne sont communiquées en aucun cas

 

Retour au