LES INVITES DU COSMOPIF

 

N°33 (lundi 12 juillet 2004)

 

Buzz Aldrin

Pilote du module lunaire d'Apollo 11

www.buzzaldrin.com

 

 

Buzz Aldrin en bref

Colonel de l'US Air Force (4 500 heures de vol)

31e sujet de l'espace (20e Américain dans l'espace)

2 vols spatiaux (Durée totale : 12 jours, 1 heure et 53 minutes)

 

Né le 20 janvier 1930 à Montclair, dans le New Jersey, Edwin E. Aldrin a changé de nom dans les années 80, officialisant un surnom qui provenait de la mauvaise prononciation par sa sœur du mot "brother" : "buzzer".

Le grand-père de Buzz Aldrin était aumônier militaire et son père fut un pionnier de l'aviation, étudiant du constructeur de fusées Robert Godard et assistant d'un des grands défenseurs de l'aviation militaire au début du 20e siècle, le Général Billy Mitchell. Buzz Aldrin effectue ses études à l'Académie militaire de West Point, dans l'état de New York. Diplômé avec les honneurs en 1951 (il termine troisième de sa promotion), il entame sa carrière de pilote de l'US Air Force en Corée en 1952. Il y effectue 66 missions de combat à bord de F-86 "Sabre" et descend 2 Mig-15. A l'Institut de technologie du Massachusetts (MIT), il effectue un Doctorat en astronautique où il se spécialise dans les rendez-vous des vaisseaux orbitaux pilotés (sa thèse s'intitule "Guidance for Manned Orbital Rendezvous"). Les techniques qu'il préconise seront utilisées lors de toutes les missions de la NASA, y compris le premier rendez-vous américano-soviétique de 1975.

 

Sélectionné par la NASA en octobre 1963 (troisième groupe d'astronautes), Buzz Aldrin effectue son premier vol du 11 au 15 novembre 1966 à l'occasion de la dernière mission du programme Gemini (Gemini 12), en compagnie de Jim Lovell. Il effectue alors une sortie extravéhiculaire record de 2h09.

 

 

En décembre 1968, il sert de doublure à William Anders, le pilote du module lunaire de la mission Apollo 8, et permet d'améliorer sensiblement les méthodes de navigations stellaires.

 

Son second vol, à l'occasion de la mission Apollo 11 (du 16 au 24 juillet 1969) lui permet de séjourner 21h36 sur la Lune en compagnie de Neil Armstrong et d'effectuer une marche sur la surface sélène de 2h15.

 

Après une dépression nerveuse survenue à la fin du tour du monde qui suivit la mission Apollo 11, Buzz Aldrin quitte la NASA en 1970, l'Armée et l'école de pilotes d'essais d'Edwards qu'il commandait. Mais l'astronaute continue de promouvoir la conquête spatiale. Ainsi, il soutient la National Space Society (créée en 1986), rédige de nombreux articles spécialisés, s'est même aventuré dans la science fiction ou a produit en 1992 le jeu électronique de stratégie "Race into Space". Depuis quelques années, il existe même en figurine Dragon. En 1993, Buzz Aldrin créée Starcraft Boosters Inc., une société de production de concepts de design innovants, tel le projet de vaisseau spatial réutilisable Starbooster 200. En 1998, il lance la fondation Share Space destinée à privatiser l'espace et à le rendre accessible à tous.

 

 

Marié depuis 1988 avec Lois Driggs Cannon, Buzz Aldrin compte aujourd'hui 6 enfants et un petit-fils. Ses passe-temps sont la plongée dans les mers profondes à travers le monde et le ski dans les montagnes de Sun Valley (Idaho).

 

 

En juin 2001 (grâce à l'intervention de Christophe Bonnal), Buzz Aldrin accordait 5 minutes à Pif pour visiter le hall de l'Espace du Musée de l'Air et de l'Espace : le temps de filer sur la plate-forme consacrée à la conquête de la Lune et d'immortaliser la rencontre !

Photo Manuel Pedoussaut

 

 

Deux questions à Buzz Aldrin

 

 

Lors d'une précédente rencontre, vous avez avoué que cette photo vous montrant dans le LM était votre préférée, pourquoi ?

Parce que j'ai l'air jeune, beau et très bien coiffé !

(Rires)

 

 

 

Et si vous deviez retenir une image représentative de la conquête spatiale, quel serait votre choix ?

Il m'est difficile d'écarter celles qui concernent mon vécu. Je dois d'ailleurs adresser les plus extrêmes compliments au photographe, Neil, qui a pris de si excellentes photos sur la Lune ! Je ne pense pas que les missions suivantes aient obtenu des clichés aussi symboliques que ceux que nous avons pu réaliser.

Après avoir vu ce que nos bottes faisaient dans la poussière lunaire, j'ai décidé de photographier mon empreinte de pas. [Se levant et sautant fermement sur un pied] Je devais faire ça afin d'obtenir une trace nette et profonde, puis m'écarter légèrement pour dégager la vue (…) Cette photo n'est pas un accident [comme écrit dans un récent livre anglais], c'était parfaitement intentionnel de ma part ! Si je n'avais fait que poser mon pied sur le sol, vous ne verriez presque pas son empreinte…

 

 

Merci, Buzz Aldrin !

 

Interview réalisée avec Olivier Sanguy le 10 mars 2004 à l'hôtel Intercontinental de Paris

Remerciements à Jules Verne Aventures et en particulier à Camille Blosse

 

Retrouvez Buzz Aldrin pour une interview complète

dans le n°7 d'ESPACE Magazine (juillet-août 2004)

 

 

Buzz Aldrin lors de l'interview pour ESPACE Magazine le 10 mars 2004

Photo Pif

 

 

BIBLIOGRAPHIE DE BUZZ ALDRIN

 

Trois livres autobiographiques et deux œuvres d'anticipation déjà parus :

·          avec Neil Armstrong et Michael Collins : First on the Moon, Little Brown & Company, New York, 1970

·          avec Wayne Warga. Return to Earth, New York: Bantam Books, 1973

·          avec Malcolm McConnell. Men From Earth, Bantam Books, New York, 1989 - Une histoire de la course à l'espace terminant sur une vision du voyage spatial en 2009

·          avec John Barnes. Encounter with Tiber, Warner Books, New York, 1996 - Nouvelle racontant l'histoire d'une future course à l'espace et sa rencontre mystérieuse avec une civilisation perdue

·          avec John Barnes (préface d'Arthur C. Clarke) : The Return, Forge Books, New York, 2000 - Nouvelle située dans un futur proche où un accident fatal dans l'industrie privatisée du tourisme spatial entraîne une crise géopolitique.

·          en cours d'écriture depuis 2003 : un livre sur les possibles directions futures du programme spatial américain et sur l'avènement du tourisme spatial...

 

 

 

Scaphandre A7L de Buzz Aldrin exposé au Air & Space Museum de Washington

Photo NASM

 

Prochain invité (lundi 6 septembre 2004) : Sir Arthur C. Clarke

 

 

 

 

Les coordonnées des invités ne sont communiquées en aucun cas